Douglas

Focus-essence-Douglas
Cet arbre résineux « Pseudotsuga menziesii », de la famille des pinacées, se nomme également, selon les lieux, « Pin de l’Orégon » ou « Sapin de douglas »*.

*Contrairement à ce que laisse entendre son nom, le douglas n’est ni un pin ni un sapin, il se raccroche aux Pseudotsuga.

 

ORIGINE

Cette espèce originaire d’Amérique du Nord se développe tout au long de la côte Pacifique, du Nord de la Californie à la Colombie-Britanique (Canada).

Découvert dans les montagnes américaines des Rocheuses par le botaniste, Archibald Menzies, en 1792 lors d’une expédition scientifique, son introduction en Europe se fera quelques années plus tard en 1827 par le savant britannique, David DOUGLAS.

Introduit en France en 1842, dans un premier temps, comme arbre d’ornement pour embellir jardins et parcs. C’est à partir des années 1965-70, qu’il deviendra l’essence de reboisement principale de nos territoires de moyenne montagne.

Acceptant des conditions de climat plutôt froides et arrosées, le douglas, arbre à croissance rapide et longévité exceptionnelle, a fortement contribué au reboisement, en particulier, celui du Massif Central et du Morvan.

Présentant des qualités de durabilité naturelle et de résistance mécanique, le douglas est couramment utilisé en construction (charpente/ossature), notamment en Belgique, aux Etats-Unis et au Japon.

Désormais entré dans une phase de développement accéléré, le douglas est aujourd’hui une essence locale importante dotée d’une forte capacité de ressource pour les années à venir.

 

DESCRIPTION BOTANIQUE

Le douglas est un arbre a fût très droit doté d’une croissance spectaculaire pouvant atteindre, dans son pays d’origine, les 100 m et d’une longévité pouvant dépasser les 1000 ans.

En moyenne, l’arbre adulte atteint une taille comprise entre 50 et 80 mètres pour un diamètre de 2 m dans sa région d’origine, et entre 40 et 60 m en Europe. Le douglas pousse rapidement et peut vivre en moyenne entre 600 et 800 ans.

DOUGLAS-essence-schema-arbre

 

ASPECT

bois-composition-schema-douglas
Le bois de douglas a un duramen rose-saumon à brun rougeâtre, un aubier distinct plus pâle. Le fil est droit. Les cernes larges (croissance rapide) et une texture forte (grande proportion de bois final).

Au sein d’un même cerne annuel, il existe une hétérogénéité de couleur et de structure, due au diamètre différent des vaisseaux du bois, entre le bois initial (bois de Printemps), le bois intermédiaire et le bois final (bois d’été).

C’est un bois mi-dur, mi-lourd, assez peu nerveux dont la densité varie entre 0,45 et 0,60.

UTILISATION

Le douglas est un des bois d’œuvre qui permet des utilisations aussi variées que la charpente (traditionnelle et fermette), la construction navale, la menuiserie d’intérieure et d’extérieure, le placage, le plancher, le parquet, le poteau, le panneau contreplaqué ou lamellé-collé, le plafond, le lambris…

Le milieu de la construction reste cependant son domaine de prédilection. Ses qualités technologiques et sa capacité de sciage grande section / grande longueur lui permette l’édifice de structures bois plus ou moins importantes.

Ses propriétés mécaniques et sa bonne durabilité font du douglas l’essence recherchée pour le bardage et l’aménagement extérieur : terrasse, clôture, mobilier…

La pâte à papier, les palettes, les panneaux de fibres et de particules sont quant à eux fabriqués à partir des bois d’éclaircie (arbres prélevés au bout de 30 ans mesurant entre 12 et 13 m).

Reciprocal_roof_toit_reciproque_Mndaladachstuhl-charpente-douglas-162x170
Bardage-douglas-PROTAC-162X170
Terrasse-douglas-PROTAC-162X170
Cloture-douglas-PROTAC-162x170

Bois de construction
Bardage
Terrasse
Clôture