Economique & Performant

Le bois, des économies à la construction

Issu de la filière sèche, le bois permet une excellente maîtrise des coûts de mise en œuvre.

Contrairement à la filière dit « humide » qui nécessite de l’eau, la construction sèche permet de limiter son approvisionnement en ressources naturelles, de réduire considérablement les déchets chantier et les délais en évitant l’étape « séchage ». Consommant peu d’eau, la construction en bois est respectueuse de son environnement mais elle est également plus rapide, confortable, facile de gestion et économique.

En effet, le travail en atelier (préfabrication) permet de gagner du temps par sa rapidité d’exécution et de mieux maitriser son chantier.

Une fois que tous les éléments constitutifs sont produits en usine, ils n’ont plus qu’à être assembler sur place sans avoir à anticiper les conditions climatiques.

Outre sa rapidité de mise en œuvre, la construction bois permet de supprimer les étapes de séchage et par conséquent de réduire en moyenne de moitié la durée du chantier impliquant une réduction de coût lié par exemple à la durée d’un emprunt.

Construire une maison en bois, c’est réaliser des économies sur le transport et sur le coût des fondations. En effet, le bois est un matériau léger (5 fois moins lourd que le béton) sur des terrains peu porteurs les travaux de fondations sont nettement moins coûteux. Le poids d’une maison en bois plus léger qu’une maison maçonnée réduit également les coûts de transport (carburant, allers/retours).

En résumé, un chantier en construction sèche permet de limiter considérablement les émissions de C02 (moins d’engins, petites machines…) et offre un bilan carbone plus intéressant qu’une construction humide.

 

Le bois, des économies à l’usage

Le bois est un matériau aux performances thermiques inégalables.

15 fois plus isolant que le béton et 450 fois plus isolant que l’acier, le bois de faible conductivité évite la dilatation thermique et limite ainsi les ponts thermiques.

Naturellement plus isolée qu’une maison maçonnée, la maison bois permet de réaliser 30% d’économie d’énergie sur le chauffage, voire plus.

Conçue dans le respect des techniques de construction en bois (ossature indépendante, DTU, ventilation, séchage), une maison en bois nécessite qu’un entretien standard à l’image des autres types de revêtement. Les bois préalablement traités selon les normes en vigueur, sont protégés contre les attaques d’insectes, de champignons et autres mousses.

 

La forêt et le bois, un placement rentable

La stabilité du marché forestier sur les 20 dernières années attire et encourage les français pour ce type de placement. Stoïque face aux crises économiques et financières, faiblesse des taux d’intérêts, volumes des transactions et prix moyen en hausse, véritables attraits et gage de sureté pour un placement financier à long terme.