PORTRAIT – François Maudry, responsable de la Supply Chain chez Protac

Après Romain Clayes, responsable de la prescription (lien article) et Jean-Luc Dubois, responsable de la production, c’est au tour de François Maudry de se prêter au jeu des questions réponses. 

François Maudry, responsable de la supply chain chez Protac nous parle de son métier et de son rôle au quotidien. Au sein de Protac, le responsable supply chain définit les besoins de matières premières et la stratégie de stock de produits finis. Il est aussi en charge de la logistique aval, c’est-à-dire de la préparation de commande jusqu’à la livraison chez le client. Un rôle clé. La supply chain désigne la chaîne d’approvisionnement, soit toutes les tâches en amont et en aval assurée en amont et en aval de la production. De l’approvisionnement à l’expédition au client final. 

 

Peux-tu te présenter ?

 

Je m’appelle François Maudry, j’ai 54 ans, je vis à Saint-Malo. J’ai débuté dans le contrôle de gestion, et j’ai évolué vers les métiers de la logistique et de la supply chain. Je ressentais le besoin de prendre part aux décisions opérationnelles.

Depuis combien de temps as-tu rejoint Protac ?

J’ai rejoint Protac il y a tout juste quatre ans. Je connaissais déjà le métier de la seconde transformation du bois. Ma première mission a consisté à finaliser la refonte de notre base article, puis à la communiquer à nos clients de la distribution professionnelle. Dans le même temps, j’ai pris la responsabilité logistique de Protac, avec une équipe déjà en place et compétente. Dès mon arrivée dans l’entreprise, j’ai été impressionné par la qualité de nos équipements : entrepôts modernes, moyens de manutentions, chaînes de production.

Quel est ton rôle au sein de l’entreprise ?

 

Je suis responsable de la Supply Chain. Chez Protac, cela englobe les prévisions de ventes, et en partenariat avec le service « achats », l’estimation de nos besoins, la base articles, et la logistique aval (préparation de commandes, livraisons). Qu’est-ce que tu aimes dans ton job ? C’est une fonction très large, en lien étroit avec le commerce, les achats et la production. Tous les sujets intéressent le Supply Chain manager ! Et par-dessus tout, j’aime le bois.

Mais plus concrètement, en quoi consiste ton métier ?

 

La Supply Chain a pour objectif de mettre l’entreprise en situation de livrer les commandes de nos clients, avec un maximum de réactivité et d’efficacité. Tout commence par les prévisions de vente, afin de les traduire en besoins de matières premières. Le dimensionnement des stocks de produits finis est essentiel pour assurer la disponibilité attendue par nos clients. Nous définissons donc aussi nos besoins en capacité de production pour assurer les niveaux de stocks attendus. Les équipes de préparations de commandes et de chargements s’adaptent à la saisonnalité de nos ventes, nous renforçons nos effectifs pendant la saison de forte activité, et nous mettons en place une organisation en horaires décalés, c’est-à-dire de 5h30 le matin à 21h00 le soir. Cela nous permet de conserver une journée d’avance au minimum en préparations de commandes, et de gagner du temps lors des chargements.

Quelles sont les valeurs de Protac ?

 

Il règne chez Protac un sentiment fort d’appartenance à l’équipe. Les échanges sont fluides, faciles, et les circuits de décisions sont courts ! Cela entraîne aussi une grande agilité, l’entreprise sait s’adapter rapidement à la conjoncture. La qualité des produits et du service est aussi dans notre ADN. Nous sommes tous conscients que c’est ce qui nous permet de faire la différence. Nous venons d’ailleurs d’accueillir notre Responsable Qualité afin de nous aider à améliorer et pérenniser nos méthodes de travail visant à assurer cette qualité pour laquelle nous sommes déjà reconnus. L’innovation produit est aussi au cœur de nos réflexions : nous souhaitons continuer de proposer à nos clients des produits nouveaux, des solutions complètes pour mener à bien leurs projets d’habitat.

Quels sont les challenges que vous devez gérer au quotidien ?

 

Etre réactif, changer de sujet, s’adapter aux circonstances. L’organisation doit s’adapter à la charge de travail afin de tenir nos promesses. En logistique particulièrement, les journées se suivent mais ne se ressemblent pas : Nous pouvons être amenés à charger 30 semi-remorques en une journée, et seulement 10 le lendemain. Il faut donc anticiper.

Un projet dont tu es particulièrement fier ?

 

Nous avons mis en place un système de prévisions de besoins de matières premières avec le service Achats. Depuis près d’un an que nous l’utilisons, nous continuons de l’améliorer, et il donne des résultats très satisfaisants : notre stock de bois bruts est bien équilibré, et les équipes de production peuvent compter sur la disponibilité matière pour assurer leurs plannings. Nous suivons aussi toutes les semaines les prévisions de stock de nos produits stratégiques afin de prendre les bonnes décisions. Ceci nous permet d’assurer un très haut niveau de service à nos clients.

Qu’est-ce qui te plaît dans le bois ?

 

Le bois est un matériau vivant, qui permet de très belles réalisations d’habitat. C’est aussi le matériau de construction le plus éco-responsable. Tous nos bois viennent de forêts gérées durablement. La superficie des forêts dont ils sont issus continue de progresser. En poussant, les arbres sont aussi un véritable piège à carbone ! La production de bois est probablement la moins consommatrice en énergie fossile. C’est donc un matériau d’avenir incontournable.

Si tu étais une essence de bois, laquelle serais-tu ?

 

L’Epicéa, du Nord ! Cette essence, lorsqu’elle pousse sous de hautes latitudes, a des propriétés mécaniques qui en font un excellent matériau au rabotage. Elle permet une grande variété de finitions.